Ville de Morges

28.09.2017

Le budget 2018 traduit le dynamisme de la ville

Morges s'active, met en œuvre de nouvelles politiques publiques et maintient le cap prévu par ses investissements.

Morges met en œuvre de nouvelles politiques publiques en matière de développement qui touchent l’économie, la cohésion sociale, le sport, la culture, et ce, en accord avec les lignes budgétaires de 2017 du Conseil communal. Le budget 2018 de la Ville présente un déficit de CHF 2,7 millions, soit une péjoration de CHF 1,1 million par rapport à 2017. Cette situation est induite par une hausse des charges non maîtrisables et par une baisse des revenus courants.

L’activité d’investissement de Morges est plus soutenue qu’en 2017. De ce fait les amortissements sont en augmentation, ce qui maintient une bonne marge d’autofinancement de CHF 7,4 millions pour l’année 2018. La progression des charges maîtrisables correspond aux besoins d’une cité en plein développement, alors que le poids de celles non maîtrisables sur les finances communales reste lourd. Avec un taux d’imposition stable à peine au-dessus de la moyenne vaudoise, Morges a aujourd'hui peu de marge de manœuvre pour financer l'augmentation des charges.

Pour ce qui est des impôts, le budget 2018 affiche une augmentation significative des recettes, cette progression provenant principalement de la taxe sur les équipements communautaires perçue dans le cadre du développement de terrains. Les recettes d’impôts liés aux taux, quant à elles, n’augmentent que très faiblement. Résultat: le point d’impôt par habitant devrait s'établir à CHF 45,70 soit un léger retrait par rapport à 2017.

Le texte complet du communiqué de presse